Je viens de terminer le livre Soleil Bleu, paru aux éditions Edilivre et écrit par Lutine Aurel Bonnemaison, jeune auteure de Rouen.

 

Quatrième de Couverture

Quand, au creux du ventre, s'abîme la clarté nue d'un Soleil Bleu...

Histoires d'hier ou d'aujourd'hui, de nouvelles en prose en passant par le conte, entre rêve et réalité, ici commence la quête initiatique du voyageur onirique au cœur d'un univers poétique, éthéré ; où les nuances de clair et d'obscur font autant partie des êtres que du décor qui nous livrent un message, porteur d'espoir ou de colère, toujours inscrit en filigrane.
"Il était bien vain de désespérer, puisque la Mort, cet être ailé parmi tous volatiles, viendrait bien nous emporter un jour hors du monde de la même façon qu'on y était entrés... Qu'en serait-il de nous, qui vivons à tire-d'aile chaque jour de notre existence?".

 

Il s'agit d'un recueil de différents textes assez hétéroclites dans la forme : de la nouvelle de quelques pages à la phrase unique – réflexion couchée sur le papier - en passant par le texte en vers. 

Les thématiques qui ressortent principalement tournent autour de la mort, de la mélancolie, de la nostalgie, du romantisme, c'est à dire globalement assez sombre avec un traitement onirique et poétique qui invite à l'évasion, teinté d'un poil de mysticisme ou de Fantasy.

Pour autant, par petites touches, ce livre est parsemé de notes optimistes, de lueurs d'espoirs dans cet ensemble a priori plutôt pesant. 

 

Les textes proposés sont souvent accompagnés en préambule d'une citation contextuelle ou d'un conseil musical à écouter pendant la lecture et destiné à renforcer l’immersion.

 

Alors clairement, je ne pense pas être le public visé par ce type d'ouvrage à la base. Pour autant, je dois avouer que bien que n'étant pas un familier, ni un passionné de ce type d'univers, j'ai beaucoup apprécié le style d'écriture, notamment le vocabulaire très riche, le rythme et la tournure des phrases très efficaces avec de la prose qui résonne parfois en tête comme des vers.

Globalement je trouve les textes assez joliment formulés.

 

Je caricature peut être un poil mais je pense qu'il serait parfait dans la bibliothèque d'une jeune adolescente gothique, ou grunge, un peu rebelle quoi. Je vois bien le personnage de Violette dans American Horror Story avoir ce bouquin comme livre de chevet.

 

A noter que Soleil Bleu figurait parmi les 10 ouvrages sélectionnés pour le prix Marguerite Yourcenar 2013.

 

Retrouvez Soleil Bleu sur le site Edilivre