L’histoire

Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup. Quand celui-ci disparaît brutalement, Hana décide de quitter la ville pour élever ses enfants à l'abri des regards. Ils emménagent dans un village proche d'une forêt luxuriante…


Avis :

Allégorie de la recherche d’identité, le film Les Enfants-loups, Ame et Yuki de Mamoru Hosoda (La traversée du temps, Summer Wars), dispose de plusieurs niveaux de lecture : Les enfants y verront un très beau film fantastique avec des enfants-loups quittant la ville pur mieux aller courir dans la campagne et se faire des amis.

Les adultes, de leur côté, se reconnaitront dans d’autres problématiques, plus graves, plus dures, comme la perte d’un parent, l’entraide, l’acceptation de la différence, le dévouement et l’abnégation d’une mère élevant seule ses enfants si spéciaux, avec le choix difficile de les laisser choisir leur propre voie, les préparer à la vie d'adulte, tout en les protégeant pour finalement les laisser voler de leurs propres ailes.

On suit donc les itinéraires croisés des deux enfants, Ame et Yuki, depuis la rencontre de leurs parents jusqu’à la prise en main de leur propre vie à l’adolescence.

Le film est visuellement très beau, que ça soit dans l’animation ou dans les décors et surtout hyper émouvant dans ses sujets et son traitement, tout en finesse et poésie.

On passe ainsi par plusieurs émotions au cours du film, certaines séquences font sourire, d’autres réfléchir, et certaines allant jusqu’à humidifier les globes oculaires.

Un très beau film!