Aujourd'hui, 3 mars 2014, cela fait tout pile un an que je n'ai pas fumé une cigarette ou quoique ce soit avec du tabac dedans.

Globalement, cette année est passée assez vite et, s'il m'est arrivé de temps en temps d'avoir envie de fumer, dans l'ensemble ça s'est plutôt déroulé plus facilement que je ne le pensais.

Au début, l'application QuitNow! m'a vraiment beaucoup aidé (ça et manger des pommes), mais au fur et à mesure que le temps passait, je la consultais de moins en moins pour ne quasiment plus du tout l'ouvrir désormais (seulement lorsque je tombe par hasard dessus sur mon téléphone).

Cela étant, elle me permet tout de même en ce jour d'estimer ce que m'a fait gagner cet arrêt du tabac:

* 3650 cigarettes non fumées

* 1277 € économisés

* l'équivalent de 15 jours gagnés à faire autre chose que fumer une clope.

Image.jpg





























La "Technique à NiKo" qui m'a aidé à réussir cette fois-ci (même si ça n'est jamais gagné je pense) car ça n'est pas la première fois que j'essaie: aucun objectif, ni pression

En gros, les fois précédentes, je me préparais psychologiquement à me dire "voilà, plus jamais tu ne fumeras" et je me mettais le pression ensuite pour réussir cet objectif. En fait, je me stressais plus qu'autre chose et pour un fumeur, situation de stress = clope donc c'était un combat perdu d'avance.

Cette fois-ci, et aujourd'hui encore, je ne suis pas du tout dans cette optique et lorsque l'envie me prend, je me dis "peut-être qu'un jour je fumerai à nouveau mais pas aujourd'hui, ça serait dommage", et l'envie passe d'elle-même.

J'ai aussi "compensé" en utilisant les euros économisés pour me faire des achats plaisirs (principalement des bouquins et des blu-ray/DVD). C'est le conseil que m'a prodigué un collègue ancien fumeur depuis plus de 10 ans: remplacer un plaisir par un autre mais au quotidien, ne pas accumuler pour se dire "avec tout l'argent économisé, je me ferai un méga cadeau" (c'est ce que j'avais fait au début, tout mettre dans une petite boite) car le manque de tabac est quotidien et ça n'est pas une hypothétique récompense dans X temps qui y pallie au moment où l'envie de fumer se fait ressentir.

Alors qu'avec des petites choses concrètes, on voit immédiatement à quoi correspondent les efforts.

Voilà donc mon expérience que je partage avec vous, au cas où ça motiverai certains ou en aiderait d'autres, même s'il faut certainement un mélange de diverses techniques et conseils pour correspondre aux spécificités de chacun.

Pourvu que ça dure