Jusqu’à présent les jeux vidéo se déroulant dans l’univers LEGO étaient des adaptations de films à succès (Batman, Harry Potter, Indiana Jones) mais cette fois-ci, il s’agit d’une histoire originale.

Comme les précédents opus de la franchise LEGO, ce LEGO City undercover est très réussi et bourré d’humour avec plusieurs niveaux de lecture.

L’histoire reprend les poncifs des films d'actions américains de la fin du siècle dernier, que le jeu s’approprie pour mieux les restituer sur un ton humoristique :

Rex Fury, le dangereux criminel, s'est évadé de la prison d'Albatross et sévit à nouveau à Lego City. Chase McCain, l'officier de police qui l'avait arrêté jadis, reprend du service afin de l'empêcher de nuire et de s'en prendre à la femme qu'il aime. McCain devra dès lors s'infiltrer dans diverses associations criminelles et enfiler divers déguisements aux capacités variées - comme celui d'un voleur, d'un mineur ou encore d'un astronaute - afin de remonter la piste menant à Fury. Mais, peut-être que Rex Fury n'est qu'un pion, agissant pour quelqu'un de plus puissant caché dans l'ombre…

Autant le dire tout de suite, j’ai adoré !

En fait, la principale et quasi unique déception provient des temps de chargement, atrocement et désespérément looooooooonnnnnngs.......................................

On peut également ajouter un manque d'originalité dans l'utilisation du gamepad spécifique de la console qui aurait pu être plus (ou plutôt, plus fréquemment) exploité.

Enfin, certains, en recherche de challenge, le trouveront peut-être trop facile, mais ça n'est pas mon cas; j'ai passé l'âge de m'acharner sur un jeu car vu le peu de temps que j'ai à y consacrer, rien ne m'énerve plus que de lancer un jeu pour une heure et qu’à la fin du temps imparti, je suis toujours bloqué au même p#£*%§ de niveau!

A l'instar d'un livre, je souhaite avant tout qu'il m'embarque et me raconte une histoire. 

En cela, LEGO City Undercover est réussi car, il y a une histoire, certes classique mais avec un traitement tellement fun que j'ai tout de suite adhéré à l'humour omniprésent, bon enfant et hyper référencé.

Dès qu’on prend le gamepad en main (et qu’on a fini d’attendre les chargements…) on s’immerge très facilement dans l’univers et on prend plaisir à mener l’enquête dans la peau de Chase qui  surnage au milieu des bras cassés qui l’entourent.

La localisation française est bien réussie et on sent que les doubleurs ont pris plaisir à faire cette adaptation.

Au passage, j’ai passé une bonne vingtaine d’heures dessus (même si ce genre de critère ne me parait jamais intéressant) pour esentiellement faire la quête principale et je pense que je pourrais encore me replonger allègrement dedans à l’avenir pour découvrir d’autre recoins du jeu non explorés. Surtout qu’au fur et à mesure qu’on avance dans le jeu, on débloque des uniformes apportant des capacités supplémentaires, et de ce fait, certaines parties inaccessibles initialement le deviennent et le terrain de jeu s’en trouve décuplé.

Pour moi, c'est un jeu incontournable pour tout possesseur de Wii U, d'autant plus qu'il s'agit d'une exclusivité non issue de l'écurie Nintendo.