Histoire

Cela fait un an que le couple de Seiishi Kirishima et de sa femme Miki bat de l’aile depuis qu’une catastrophe est survenue et pour laquelle Miki tient Seiishi pour responsable. Ce point marque le début de la descente aux enfers pour Seiichi, ancien écrivain à succès.

Dans une tentative de la dernière chance, ils partent sur une île afin de se retrouver. C’est du moins ce qui était annoncé.

En réalité, ce voyage n’arrange rien et lors d’un trajet en voiture, le dialogue tourne rapidement à l’affrontement alors que le déluge s’abat dehors. Hors de lui, Seiichi prétexte une panne pour sortir et le couple se retrouve à la recherche d’un abri en attendant que la pluie cesse.

Ce prétexte a surtout permis à Seiichi d’emmener avec lui une clé à molette dont il se sert pour tenter de tuer sa femme en lui assenant un coup. Celle-ci parvient toutefois à s’échapper et s’enfuit vers la forêt.

Déterminé à en finir avec celle qui lui fait vivre un enfer, Seiichi la poursuit et ils finissent par atterrir dans une grotte qu’ils auraient mieux fait d’éviter…

 

Avis

Dans ce one-shot, Masasumi Kakizaki décrit une histoire horrifique et glauque agrémentée d’un très beau dessin, précis, contrasté totalement en adéquation avec l’histoire qu’il sert parfaitement.

On suit la déchéance progressive d’un homme, tant physique que psychologique, et le côté assez réaliste du dessin, ainsi que de l’histoire font qu’on a presque de l’empathie pour lui et qu’on angoisse avec lui. La noirceur des planches dans la grotte augmente encore ce sentiment d’oppression.

Je tiens à féliciter l’éditeur pour la couverture qui est vraiment très belle et avec un travail sur la matière qui fait de ce livre un bel objet.

 

Dans cet ouvrage la violence est plus psychologique que physique et visuelle. Tout est dosé et précis, que cela soit en termes de narration ou de dessin. Ça se lit vraiment bien très bien.

 

Hideout est à retrouver au Editions Ki-oon